ŒUVRES
de
FLORENTINE MULSANT

Sonate de Concert n°2 op 45
Fermer la fenêtre

Violon solo

(2013)

D'une durée de 17 mn, la Sonate de Concert a été composée au printemps 2013 et comporte 3 mouvements.
Elle a été commandée par la violoniste Hélène Schmitt à qui l'oeuvre est dédiée. Le premier mouvement est une Chaconne composée de 9 variations. Le thème de la Chaconne est lent, quasi cadenza. Il est joué dans le registre médium -grave du violon et est composé de deux grandes phrases mélodiques.
La première variation (mes 4) présente la première partie du thème dans le médium puis la seconde partie du thème en écriture renversable dans la tessiture médium de l'instrument.
La seconde variation (mes 7) énonce le thème dans l'aigu et présente un contrepoint de double -croches. Dans la deuxième partie du thème, un rythme plus scandé apparaît.
La troisième variation (mes 17) fait appel au grave de l'instrument, elle est constituée de notes répétées. L'écriture devient plus rythmique.
La quatrième variation (mes 27) présente un contrepoint à deux voix puis une écriture en intervalles répétés pour la seconde partie du thème, dans la tessiture médium aiguë du violon.
La cinquième variation (mes 40) est composée d'une écriture mêlant pizzicatos et arco.
La sixième variation (mes 55) présente une ornementation du thème avec un mode mélodique énoncé dès le début de la variation.
La septième variation (mes 66) offre une présentation du thème dans une tessiture fragmentée. Quelques modification mélodiques sont à noter.
La huitième variation (mes 79) est une variation harmonique.
Quant à la neuvième variation (mes 95) elle présente la première partie du thème en concluant le mouvement dans une atmosphère lumineuse.
Le second mouvement est un Aria composé sur les notes musicales du prénom Hélène : si mi fa mi la mi. C 'est un mouvement très mélodique et expressif. Il se développe en présentant des chromatismes autour du thème.
Le final est constitué de deux principaux thèmes. Le premier est dansant et d'une écriture plutôt rythmique. Le second (mes 11) s'appuie sur une un intervalle de quinte diminuée mélodique. Ils seront développés tour à tour dans une écriture dynamique. Un rappel du premier mouvement sera évoqué avant la coda qui conclut l'oeuvre dans un climat lumineux.

Extraits sonores



Retour en haut de page

(c) Florentine Mulsant, 2012