ŒUVRES
de
FLORENTINE MULSANT

Double Quatuor à cordes op 40
Fermer la fenêtre

4 violons, 2 altos, 2 violoncelles

(2012)

L'œuvre d'un durée de 17 mn a été écrite durant le mois de mars 2012 et est dédiée au Quatuor Manfred et T'Ang. Elle est composée de 5 mouvements et mets particulièrement en valeur le dialogue entre les deux quatuors.
Le premier mouvement présente comme premier thème le mode mélodique et harmonique qui seront le ferment de tout le double quatuor. Chaque mode est réparti à l'un des quatuors qui se répondent en développant ceux-ci. Un second thème offre au double quatuor la possibilité de jouer tous ensemble. Il est accompagné de pizzicatos et d'un ostinato de doubles croches au violoncelle. La réexposition offre une nouvelle répartition des thèmes aux 2 quatuors. Le mouvement se conclut dans une grande énergie.
C'est un climat nocturne qui caractérise le thème mélodique du second mouvement. Celui-ci est accompagné de doux trémolos et d'harmoniques. Il est donné aux 2 violoncelles, l'un arco, l'autre en pizzicatos. Un second élément plus harmonique sera développé au milieu du mouvement avant la réexposition du premier thème.
Le troisième mouvement est principalement harmonique. Dans un tempo vif, il développe les accords du mode harmonique. Il présente une grande unité instrumentale. Un second thème sera donné par le premier quatuor soutenu par les pizzicatos du second quatuor. La réexposition offrira une nouvelle répartition thématique. Le quatrième mouvement ne repose sur aucun mode précédemment développé. C 'est une élégie donnée successivement aux deux quatuors. Il y aura juste une citation harmonique au milieu du mouvement avant la réexposition du thème principal.
Le final offre une nouvelle écoute des modes harmoniques et mélodiques, ils seront développés dans une atmosphère vive et animée en privilégiant le dialogue entre les deux formations.
Un second thème harmonique présentera de grands accords répartis entre les deux quatuors. Une variation de ce second thème permettra d'entendre tous les instrumentistes en pizzicatos. L'oeuvre se conclut dans un climat énergique et lumineux.

Extraits sonores



Retour en haut de page

(c) Florentine Mulsant, 2012