ŒUVRES
de
FLORENTINE MULSANT

4 Nocturnes op 37
Fermer la fenêtre

2 fl + piccolo, 2 hautb. + cor ang, 2 clar. en sib + Clar. basse, 2 bassons + contrebasson, 2 cors en fa, 2 trompettes en ut, Timbales, 2 percus., 1 harpe, 12 premiers violons, 10 seconds violons, 6 altos, 6 violoncelles, 4 contrebasses dont 2 à 5 cordes

(2009 / 2011)

L’œuvre d’une durée de 18mn a été composée au printemps 2009. Elle se rattache à la tradition orchestrale française. La Nature et la peinture de Nicolas de Staël ont été mes principales sources d’inspiration. Accords amples et sereins des 1ier et 4ième Nocturne, chant du cor dans le 2ième Nocturne, bruissement du vent du 3ième Nocturne et mélodies d’oiseaux du 4ième Nocturne. Telles sont les principales caractéristiques de l’œuvre qui se veut poétique, servie par une écriture sereine et aussi énergique.

Le premier Nocturne commence par d’amples accords confiés aux cordes, entouré de courts fragments mélodiques répartis aux vents. Un 2ième élément thématique est donné par la trompette, suivi d’un tissu harmonique donné par tout l’orchestre. Une 2nde partie plus rythmée est donnée aux vents et aux cuivres, soutenue par des pizzicatos de cordes. La dernière partie ré-expose les accords du début du Nocturne et termine le 1ier mouvement dans une atmosphère calme et sereine.
Le second Nocturne laisse entendre un thème mélodique confié au cor, entouré par les cordes. Il est développé aux pupitres des vents et de la trompette puis il est repris aux contrebasses ainsi qu’au pupitre des bois dans la tessiture grave. Une 2ième partie développe ce thème entouré d’accords brefs répartis à l’orchestre. A la coda nous retrouvons le thème donné au cor puis à la trompette, entouré par les cordes.
Le troisième Nocturne est construit sur un double canon donné au pupitre des cordes. Après l’exposition du canon, l’écriture présente un changement instrumental du canon. La coda du 3ième mouvement propose une harmonisation du thème du canon.
Au début du quatrième Nocturne, l’atmosphère harmonique du 1ier Nocturne est reprise puis un nouveau motif au caractère plaintif est donné aux flûtes. Une alternance entre les passages harmoniques et le motif plaintif seront présentés tout au long de ce 4ième mouvement par différents instruments. Il se termine sur d’amples accords dans une nuance soutenue et lumineuse.

Extraits sonores



Retour en haut de page

(c) Florentine Mulsant, 2012