ŒUVRES
de
FLORENTINE MULSANT

Quintette à vent op.30
Fermer la fenêtre

flûte (+piccolo, +flûte en sol) hautbois (+ cor anglais) clarinette en sib (+cl en mib) cor basson

(2004-2005)

Commandé par le Quintette L, le quintette a été composé en mars 2004 (Iier et IIième mouvement) et entre janvier - mars 2005
(IIIième, IVième et Vième mouvement ).
L'architecture interne de l'œuvre repose sur des correspondances entre les Iier, IIIième et Vième mouvements ainsi qu'entre le IIième et le IVième mouvement.
Le Iier mouvement présente un court fragment mélodique réparti entre différents timbres qui est le ferment compositionel de ce mouvement ainsi que du IIIième et du Vième mouvement. Durant le Iier mouvement, cet élément mélodique sera varié imperceptiblement, harmoniquement et instrumentalement à chacune de ses apparitions. Ce jeu de permutations mélodiques est entrecoupé d'accords eux-mêmes issus de ces fragments mélodiques.
Le IIIième mouvement composé de 3 parties, développe à nouveau ce court fragment mélodique en le donnant tout d'abord au piccolo. Il est entouré de nouveaux thèmes mélodiques proposé par le cor en dialogue avec le hautbois, puis avec la clarinette. Il permet également d'entendre ce court fragment mélodique harmonisé par de larges accords joués par l'ensemble des musiciens.
Le Vième mouvement composé de 5 variations présente un nouveau développement des éléments mélodiques et harmoniques du Iier mouvement. Le basson et la clarinette exposent un motif mélodique ascendant qui sera donné en relais aux différents instruments dans une grande montée de tessiture. Dans la seconde variation, c'est un climat harmonique qui domine : jeux de résonance ou accords attaqués, soutenus par une écriture mélodique à deux voix. La 3ième variation est une réexposition en miroir de la 1ière variation et plonge donc le Quintette dans une tessiture grave. Après une 4ième variation fuguée, la 5ième variation proposera un court rappel du début de ce dernier mouvement suivi d'une citation du Iier mouvement joué par la clarinette et le hautbois, ainsi que d'un rappel du IIIième mouvement donné par le piccolo.
Le Quintette se termine dans un climat musical vigoureux.
Quant aux IIième et IVième mouvements, ils offrent à la flûte en sol et au cor anglais dans le second mouvement, puis au cor en fa et à la clarinette en mib dans le quatrième mouvement, un dialogue lent et très expressif autour d'une mélodie presque libre, " ad libitum " et sereine.
L'œuvre permet ainsi à l'auditeur de découvrir toute la richesse de cette formation instrumentale, tant en bénéficiant du timbre des solistes que des alliances que proposent ces 9 instruments.

Extraits sonores



Retour en haut de page

(c) Florentine Mulsant, 2012